Le vrai prix d'une fourrure

Quels sont les éléments qui permettent de déterminer le vrai prix de la fourrure que vous convoitez ? Quels sont les facteurs qui déterminent le prix final d'une fourrure ? Voici les questions auxquelles nous allons tâcher de répondre.

Il existe une multitude de facteurs qui interviennent dans le tarif d'une veste ou d'un manteau en fourrure, type et qualité de peaux, label, pays de provenance, teinte etc... Nous allons passer en revue les principaux.

Le type de peaux

Le prix d'une fourrure dépend bien entendu du type de peaux, mais surtout il obéit surtout à l'offre et à la demande en fonction des cours. En réalité, tout va dépendre du prix de vente des lots de peaux brutes que les grandes grandes coopératives (Saga Furs, NAFA, Kopenhagen Fur etc...) réalisent dans les différentes salles des ventes professionnelles, et ce plusieurs fois par an.

Le résultat de chacune d'entre elles dirigera le prix du produit fini payé par le consommateur. Les facteurs déterminants qui donneront le résultat de ces ventes aux enchères sont: le climat (hiver doux ou non), les quantités disponibles, l'offre et la demande par pays etc...

Ainsi, contrairement aux idées reçues, certaines peaux comme le renard peuvent s’avérer être aussi onéreuses que d'autres peaux pourtant réputées traditionnellement plus "haut de gamme" comme le vison.

La provenance 

Les peaux aujourd'hui produites le sont surtout en Europe (63% de la production de visons et 70% de la production de renards dans 6.000 élevages) aux Etats Unis, au Canada et en Chine. Les producteurs proposent leurs peaux aux très grandes coopératives pour les vendre. Elles détiennent à elles seules une immense majorité du marché.

Les productions chinoises bien que, de plus en plus importantes, ne représentent qu'une petite partie du marché, qui ne suffit même pas à satisfaire leur marché intérieur, très friand de fourrure. Mais attention, en Chine, c'est désormais bien connu, on trouve de tout.... Ainsi, lors du dernier MIFUR de Milan nous avons pu observer des peaux en provenance de Chine de qualité très correcte mais vendues au même prix (voir plus !) que les peaux européennes labellisées !!!!

Et bien entendu, ces peaux chinoises garderont une traçabilité disons ... un peu opaque... D'autre part, même de qualité, une fourrure chinoise restera chinoise et votre investissement s'en ressentira en cas de revente.

label-Origin-Assured

Les labels de la fourrure

Comme nous l'avons déjà évoqué à plusieurs reprises dans notre blog, les labels dans le domaine de la fourrure sont très importants. A chaque label correspond un cahier des charges très strict auquel doit correspondre la fourrure qui y prétend. Avoir une fourrure labellisée, c'est la certitude d'obtenir une fourrure de grande qualité. Chaque label possède plusieurs niveaux d'exigences, de qualité, et au sein même de chaque label le niveau est croissant.

Ainsi un label Saga Furs  va du Superior, au Royal, puis au Lumi Royal). Chez Kopenhagen Fur le niveau s'étend du Ivory au Purple en passant par le Burgandy et le Platinium. A ce jour, il n'existe pas de labels chinois officiels, et surtout, pas celui garantissant l'obligation de bien-être dans l’élevage et le traitement des animaux (Label O.A -Origin Assured-), même si les autorités chinoises indiquent que les éleveurs chinois suivent une charte de "bonne conduite" .

Les teintes

Acheter une fourrure de couleur naturelle ou teintée aura une influence importante sur le prix final. Il faut savoir que, pour un même modèle, à qualité identique, la différence de teinte peut faire varier de manière conséquente le prix final. Ainsi, une veste de vison de couleur "Sapphire" (gris) pourra valoir jusqu’à 50 % de plus que la même veste en demi-buff.

Et chaque palette de couleur exercera plus ou moins d'importance sur le prix final payé par le consommateur. De plus, certaines couleurs subissent également l'influence des salles de vente : l'exemple du Black Cross cette année est très révélateur; son prix a explosé car il a fait l'objet d'une très forte demande suite à la présentation des collections hiver 2015-2016.

J. Mendel - Oscar de la Renta - Michael Kors

J. Mendel - Oscar de la Renta - Michael Kors

Les techniques de fabrication

Il existe plusieurs techniques de fabrication dans le domaine de la fourrure. (voir nos blogs précédents). Les plus courantes sont les techniques du travail en "pleines peaux", en allonge, ou bien le galonnage.

D'autres techniques coexistent mais sont plus rares. Contrairement à ce que pense la majorité du grand public, la technique en "pleines peaux" n'est pas la plus onéreuse car il s'agit d'une technique d'exécution "simple" mais elle exige une grande quantité de peaux, l'allonge devient plus rare car très technique et exigeante en temps de travail et le galonnage, lui, permet d'utiliser moins de fourrure. Ainsi, le coût de confection sera imputé obligatoirement au produit final dont vous ferez l'acquisition.

Le "recyclage"

Nous abordons ici un chapître que certains professionnels n’apprécient  guère... . Il faut savoir qu'aujourd'hui l'achat d'une fourrure dite "neuve" doit normalement provenir de peaux (exclusivement) neuves... mais il se pourrait aussi qu'il s'agisse de peaux....recyclées.

Ne nous leurrons pas : acheter une veste de vison "neuve" à 700 euros voire moins, travaillée en "pleines peaux" voire même en galonnage ou un manteau de vison à moins de 1 200€ est soit chinoise, soit, si elle est dite labellisée elle pourrait être issue de peaux recyclées. En effet le prix de vente, si elle était neuve, ne représenterait même pas l'équivalent de son coût de revient !!!!

On peut aujourd'hui grâce aux diverses techniques obtenir un beau résultat d'un point de vue qualitatif à partir de peaux recyclées, si ces dernières ne sont pas trop anciennes, et si elles sont, à la base, labellisées...

Malheureusement vous achèterez une fourrure bien trop chère en comparaison de ce que cette dernière vous offrira.... . Pour clôturer ce chapitre, sachez que certaines teintes sont tres difficiles a obtenir avec des peaux recyclées....

En conclusion, nous dirons que les critères qui déterminent le coût d'une pièce en fourrure sont donc divers. Comme tout achat, être l'heureuse propriétaire d'une pièce en fourrure entraîne une dépense.

Vous la ferez avec le plus grand des bonheurs à partir du moment ou votre achat est bien ciblé, s'il répond à tous les critères que vous êtes fixés et que vous disposez de toutes les garanties liées à cet achat. Enfin, si en plus, vous trouvez la fourrure de vos rêves à un tarif intéressant ... alors n'hésitez plus, faîtes-vous plaisir et profitez-en.